LOGO église et histoire

Neuville-les-Dames dans l’histoire



Dernière mise à jour
le 18/11/2019

Plan du site

L’Abbé A. GOURMAND, curé de Neuville, écrivait en 1885 :

« Sur les confins de la Bresse, à une lieue et demie au nord de Châtillon, l’ancienne capitale des Dombes, on voit s’élever en amphithéâtre et se développer, au sommet d’un gracieux coteau, un petit bourg dont les maisons à double étage et symétriquement construites indiquent une origine particulière : c’est le bourg de Neuville-les-Dames, appelé autrefois Neuville-les-Comtesses.

Ce village, d’une origine fort ancienne, a eu pour berceau, comme Nantua, Saint-Rambert et beaucoup d’autres localités, un monastère autour duquel sont venus peu à peu se grouper quelques déshérités de la fortune attirés par la bienfaisante charité des moines.

Le bourg de Neuville n’était pas primitivement construit sur l’emplacement qu’il occupe aujourd’hui ; il s’élevait sur la colline opposée, tout près d’un petit ruisseau qui coulait silencieusement à ses pieds. Dans des siècles déjà éloignés, un effroyable incendie détruisit en entier le village et le monastère ; et alors les habitants et les moines abandonnèrent ces ruines couvertes de cendres, et vinrent construire de nouvelles demeures sur le plateau où il est actuellement assis. Ce fait appuyé sur la croyance unanime des habitants, est confirmé par les débris d’anciennes habitations que l’on trouve lorsque l’on fouille à une certaine profondeur dans le sol. C’est apparemment dans cet incendie que périrent les reliques de Saint Trivier qui, au rapport de Mgr Depéry, dans son histoire hagiologique, avaient été apportées dans le Prieuré de Neuville et confiées à la garde des pieux cénobites. »

Actuellement

La photo ci-dessous montre le cœur historique du village de Neuville-les-Dames avec l’église actuelle construite au XIXe siècle donnant sur la place du Chapitre en souvenir du chapitre de chanoinesses qui était installé autour de cette place avant la révolution. Les maisons à œil de bœuf appartenaient aux dames nobles qui y vivaient.

Le Village

Résumé historique par six vitraux de l’église de Neuville-les-Dames

Saint Jean a connu Jésus Christ.Vierge Sainte Marie madeleine une des premières évangélisatrice de la France.Vierge Saint Trivier ermite local mort en 550.Vierge Saint Anthelme prieur de la Grande Chartreuse puis de celle de Portes.Vierge Saint François de Sales à l’époque du protestantisme.Vierge Saint Pierre et la promulgation du dogme de l’infaillibilité pontificale en 1870.Vierge
Saint Jean, mort en 101, a connu Jésus-Christ.Sainte Marie Madeleine, une des premières évangélisatrice de la France. Saint Trivier,
ermite local mort en 550.
Saint Anthelme, prieur de la Grande Chartreuse puis de celle de Portes, mort en 1178. Saint François de Sales, époque du protestantisme, mort en 1622.Saint Pierre et le dogme de l’infaillibilité pontificale en 1870.

Dix neufs siècles sont évoqués par ces vitraux. Il est nécessaire de connaître l’évolution des mœurs, de l’Église, des relations entre l’Église et la société pour comprendre la vie des saints dont ceux représentés sur ces vitraux.

La France est dite « fille aînée de l’Église ». Le nombre de saints régionaux, les évolutions religieuses dont l’origine est régionale ou française, justifient cette appellation. A contrario, des courants contestataires sont d’origine française. L’intervention divine transpire des évolutions religieuses et de la vie des saints.

But du site

Ce site tente de mettre en lien les saints, les événements religieux et historiques qui concernent le village de Neuville-les-Dames, ses environs et la France. Malheureusement, de nombreux documents concernant le village de Neuille-les-Dames ont disparu.

Le site n'est pas complet, il sera régulièrement enrichi.

Méthodologie

La recherche faite sur les vitraux de l'église Saint-Maurice de Neuville-les-Dames et les saints représentés révèle qu'il est nécessaire d'aborder le contexte historique et religieux qu'ils ont connu. Des documents sur l'histoire locale et sur la vie des saints régionaux ont été rassemblés.

L'écriture de ce site a débuté autour de saint Trivier et saint Anthelme en recherchant les saints et personnages ayant vécu à leur époque. Certains se sont cotoyés par exemple lors de conciles. Un système a été mis en place pour que l'intégration d'un nouveau personnage ou d'un nouvel événement modifie automatiquement les tableaux qui montrent les personnages et événements contemporains de toutes les pages concernées.

L'intégration des personnages et événements se fait en toile d'araignée. Le travail sur un personnage conduit vers un autre, ou vers un événement qui conduit lui-même vers autre chose. Travaillant avec un document, il est parfois intéressant de traiter un autre sujet concenu dans ce document.

La symbolique du logo

La France est la terre où la plupart des hommes cités a vécu.
Le département de l'Ain fut une terre où beaucoup de sang a coulé suite aux nombreux conflits.
L'Église s'est construite dans ces contrées qui ont produit de nombreux saints.

L’association église Saint-Maurice

L’association église Saint-Maurice travaille pour la rénovation de l’église de Neuville-les-Dames. Elle fait connaître l’édifice dans son environnement par diverses actions. Le site internet www.asso-eglise-saint-maurice.fr présente les trésors de l’église, ses vitraux, les saints représentés et des informations historiques. Il ne présente pas le contexte des époques citées. Certains événements d'une telle présentation nécessitent des explications pour être compris. Ces explications peuvent avoir des aspects philosophiques ou religieux qui engagent son auteur et ne peuvent donc pas être insérées dans le site d’une association. Des liens existent entre ce site et le site de l'association pour éviter des redites et pour mettre en avant l'action de l'association.