LOGO église et histoire

Saint Viventiole



Dernière mise à jour
le 03/04/2020

Plan du site
Menu en haut de page
Aide
Retour à la liste des saints

Fête 12 juillet
Mortvers l'an 523
Fonction évêque de Lyon
Saints contemporains
NomNaissanceMortFonction
saint Appolinairevers l'an 453vers l'an 520évêque de Valence
saint Avit (de Vienne)vers l'an 450525évêque de Vienne
saint Benoîtvers l'an 48021/03/547
saint Césaire d'Arlesvers l'an 470542évêque d'Arles
père de l'Église
saint Eugend, Eand, Oyend450512abbé de Condat (4e)
saint Médard de Noyonvers l'an 456560évêque de Noyon
saint Namat486559évêque de Vienne
sainte Scholastiquevers l'an 480543
saint Sigismond524
Hommes contemporains
NomNaissanceMortFonction
Childebert I vers l'an 497 23/10/558 roi de Paris
roi d'Orléans
Clodomir vers l'an 495 25/06/524 roi d'Orléans
roi des Francs
Clotaire I vers l'an 498 561 roi des Francs
Clovis I vers l'an 466 27/11/511
Evénements religieux
DésignationDate
Concile d'Épaune, Épaone, Epaonense 517
Synode de Lyon 517
Autres Evénements
DésignationDate
Création du premier monastère de femmes en pays gaulois 507

Saint Viventiol (Juventiole, Viventiole) passa les premieres années de sa jeunesse dans quelque Monastère du Mont-Jura. Il fut moine à Condat, où il fut sans doute confident de saint Oyend.

Il rédigea la Vie des Pères du Jura. Soucieux de culture littéraire, il sut aussi travailler de ses mains.

Saint Viventiol eut, dit Agobard, une grande érudition ; ce qui se voit par ses écrits et par ceux des auteurs qui ayant eu occasion de parler de lui, ne l'ont fait qu'avec éloge.

Ayant été élu Supérieur du Monastere de Condat, il le gouverna avec beaucoup de sagesse.

Il fut ensuite évêque de Lyon entre 515 et 523. Il eut des contacts avec les hommes et les évènements religieux de l'éphémère royaume burgonde : amplification d'Agaune (515), conciles (notamment Epaone, 517) Viventiole ou Juventiole (en latin Viventiolus), fut ami de saint Avit de Vienne. Il convoqua avec lui le concile d'Epaone en 517.

Il fut lié d'une étroite amitié avec saint Avit, Evêque de Vienne, et saint Apollinaire son frère, Evêque de Valence. Lorsqu'il visita le dernier à Lyon, il était déja prêtre.

"Sigismond, roi des Burgondes, réunit les évêques de son royaume, au nombre de vingt-cinq, dans la ville d'Epaone, aujourd'hui St Romain-d'Albon, près de Vienne en Dauphiné.

Il assista au Concile d'Epaone, où l'on fit plusieurs Réglements de discipline pour les sujets de Sigismond, Roi de Bourgogne, et à celui qui se tint à Agaune, pour la fondation du Monastère de Saint-Maurice.

Il en assembla aussi un à Lyon, pour annuller un mariage incestueux, contracté par Etienne, un des principaux Officiers de Sigismond. On met ce dernier Concile en 517.<^p>

On ignore l'année et les circonstances de sa mort vers 523.

Sources
  • Nominis - Propre du diocèse de Saint-Claude
  • Vies des pères des martyrs et des autres saints écrit en anglais par Alban Butler traduit par l'abbé Godescard chanoine saint Honoré 1784