LOGO église et histoire

Saint Jérôme



Dernière mise à jour
le 03/04/2020

Plan du site
Menu en haut de page
Aide
Fête 20 septembre, mémoire obligatoire
Naissance347
Mort420
Fonctions archevêque de Milan
docteur de l'Église
père de l'Église
Saints contemporains
NomNaissanceMortFonction
saint Allyre, Illidius385
saint Ambroise de Milan33904/04/397docteur de l'Église
évêque de Milan
saint Athanase d'Alexandrievers l'an 29603/05/373père de l'Église
patriarche d'Alexandrie
saint Augustin13/11/35428/08/430docteur de l'Église
évêque d'Hippone
saint Damase I384pape (37e)
saint Epiphane402évêque de Chypre
saint Eusèbevers l'an 400évêque de Bologne
saint Fortunatvers l'an 400
saint Gaudencevers l'an 368évêque de Rimini
saint Hilaire de Poitiers367évêque de Poitiers
docteur de l'Église
saint Honorâtvers l'an 430fondateur de l'abbaye de Lérins
évêque d'Arles
saint Julien de Lescar400évêque de Lescar
saint Just de Lyon02/09/390évêque de Lyon (13e)
saint Martin de Tours316397évêque de Tours (3e)
saint Maxime de Turinvers l'an 423évêque de Turiin
sainte Monique387
saint Optat de Milev384
saint Paulin de Nole353431évêque de Nole
saint Philastre397évêque de Brescia
saint Romainvers l'an 39028/02/460fondateur des monastères du Mont Jura
saint Sabin de Plaisace, Savin420évêque de Plaisance
saint Sulpice Sévère363410
saint Taurinvers l'an 412évêque d'Evreux (1e)
saint Valérien d'Aquilée388évêque d'Aquilée
saint Viateurvers l'an 390
Hommes contemporains
NomNaissanceMortFonction
Aëtius vers l'an 395 21/09/454 général romain
Athanaric 21/01/381 roi wisigoth
Attila vers l'an 395 453 roi des Huns
Gaudisèle 436 roi des burgondes
Godemar I vers l'an 395
Gundicairevers l'an 385 437 roi des burgondes
Evénements religieux
DésignationDate
Concile d'Aquilée 381
Concile de Constantinople 383
Concile de Rome 382
Concile de Valence 374

Il naquit en Dalmatie en 347 et étudia à Rome avec allant. Il demanda le baptême à 19 ans et son tempérament entier ne conçut d'autre vie que consacrée à Dieu.

A la recherche de sa vocation, il se mit à voyager. Il passa tout d'abord deux années dans le désert de Chalcis en Syrie : un petit stage d'érémitisme ascétique et contemplatif, dans la méditation amoureuse des Écritures, fut la meilleure formation pour le service du Seigneur. Mais Jérôme eut besoin d'action. Il se rendit alors à Antioche, fameuse pour son école exégétique. Il y apprit le grec et l'hébreu et y reçut le sacerdoce. Passant par Constantinople, il découvrit l'exégèse d'Origène et se mit sous la direction de saint Grégoire de Nazianze.

Mais toujours indécis sur ce qu'il devait devenir, il retourna à Rome. Là sa grande culture fit de lui le secrétaire du pape Damase 1er.

Il eut aussi beaucoup de succès auprès des laïcs : un petit cercle de dames chrétiennes, des admiratrices inconditionnelles dont il fut le père spirituel, se rassembla autour de lui. A la mort de saint Damase, il dut quitter Rome où son bouillant caractère lui valut beaucoup d'ennemis. Ses 'dames' le suivirent jusqu'à Bethléem où il fonda pour elles un petit monastère.

Il se consacra à l'étude de la Bible qu'il traduisit en latin 'la Vulgate' sans négliger de se brouiller avec de nombreuses personnalités et de s'immiscer dans toutes les querelles de l'époque. Il passa, dans l'histoire, pour l'un des plus mauvais caractères de la communion des saints. Mais son affectivité exacerbée le rendit très proche de nous. Il fut irascible et vindicatif mais admirable par son amour du Christ et de la Parole de Dieu.

Benoît XVI évoqua Jérôme, lors de la catéchèse à l'audience générale du 7 novembre 2007, comme celui qui « mit la Bible au coeur de son existence et en réalisa une traduction latine. Il la commenta dans ses écrits mais surtout s'appliqua à la vivre quotidiennement ».

SourcesNominis