LOGO église et histoire

Saint Nizier de Lyon



Dernière mise à jour
le 03/04/2020

Plan du site
Menu en haut de page
Aide
Retour à la liste des saints

Fête 2 avril, fête locale
Naissance513
Mort573
Fonction évêque de Lyon
Saints contemporains
NomNaissanceMortFonction
saint Areyvers l'an 535vers l'an 604évêque de Gap
saint Austrégisile, Outrille55120/05/624bibliothécaire de Charlemagne
évêque de Bourges
saint Benoîtvers l'an 48021/03/547
saint Césaire d'Arlesvers l'an 470542évêque d'Arles
père de l'Église
sainte Clotilde545
saint Euphrone573évêque de Tours
saint Evence586
saint Grégoire de Toursvers l'an 539595évêque de Tours
saint Grégoire le Grandvers l'an 540604pape (65e)
docteur de l'Église
saint Médard de Noyonvers l'an 456560évêque de Noyon
saint Namat486559évêque de Vienne
saint Philippe de Vienne580évêque de Vienne
sainte Radegonde518587
sainte Scholastiquevers l'an 480543
saint Triviervers l'an 550
Hommes contemporains
NomNaissanceMortFonction
Childebert I vers l'an 497 23/10/558 roi de Paris
roi d'Orléans
Clotaire I vers l'an 498 561 roi des Francs
Evénements religieux
DésignationDate
Concile d'Épaune, Épaone, Epaonense 517
Concile d'Orange 529
Concile de Lyon 567
Synode de Lyon 517

Nizier (Nicetius) naquit en Bourgogne (ou Genève) en 513, dans une famille sénatoriale.Son père a renoncé à l'évêché de Genève.

Dans sa jeunesse, il fut guéri d'une tumeur au visage par l'intercession de saint Martin de Tours. Il fut Ordonné prêtre vers 543 par Agricola évêque de Chalon-sur-Saône. Il continua de travailler de ses mains pour n'être à la charge de personne et pouvoir soutenir les pauvres. Son neveu, saint Grégoire de Tours, écrivit sa biographie nous décrivant comment il servit durant vingt ans l'Église de Lyon, avec une charité toute surnaturelle, s'empressant de pardonner à tous. Lui-même savait reconnaître et regretter sa vivacité parfois fâcheuse.

Plusieurs localités de la région se sont mises sous son patronage: Saint Nizier d'Azergues-69870, Saint Nizier le Désert-01320.

Il devint évêque de Lyon le 16 février 552 (ou le 19 janvier 553) et succèda ainsi à son oncle qui avait sollicité sa désignation par le roi. Il présida un concile à Lyon en 567 (566) des provinces de Lyon et de Vienne. A cette occasion il aurait reçu du pape le titre de Patriarche.

Il batailla pour mettre les clercs sous la seule juridiction ecclésiastique ... Il fut l''ami de la concorde et de la paix' et vénéré pour sa générosité envers les pauvres de son temps.

Bien disposé pour les pauvres, bienveillant pour les simples; il donna à son Église une règle à observer pour le chant des psaumes.

SourcesNominis