LOGO église et histoire

Sainte Monique



Dernière mise à jour
le 03/04/2020

Plan du site
Menu en haut de page
Aide
Retour à la liste des saints

Fête 27 août, mémoire obligatoire
Mort387
Saints contemporains
NomNaissanceMortFonction
saint Allyre, Illidius385
saint Ambroise de Milan33904/04/397docteur de l'Église
évêque de Milan
saint Athanase d'Alexandrievers l'an 29603/05/373père de l'Église
patriarche d'Alexandrie
saint Augustin13/11/35428/08/430docteur de l'Église
évêque d'Hippone
saint Damase I384pape (37e)
saint Epiphane402évêque de Chypre
saint Eusèbevers l'an 400évêque de Bologne
saint Fortunatvers l'an 400
saint Gaudencevers l'an 368évêque de Rimini
saint Hilaire de Poitiers367évêque de Poitiers
docteur de l'Église
saint Jérôme347420docteur de l'Église
père de l'Église
archevêque de Milan
saint Julien de Lescar400évêque de Lescar
saint Just de Lyon02/09/390évêque de Lyon (13e)
saint Martin de Tours316397évêque de Tours (3e)
saint Optat de Milev384
saint Paulin de Nole353431évêque de Nole
saint Philastre397évêque de Brescia
saint Sulpice Sévère363410
saint Valérien d'Aquilée388évêque d'Aquilée
saint Viateurvers l'an 390
Hommes contemporains
NomNaissanceMortFonction
Athanaric 21/01/381 roi wisigoth
Godemar I vers l'an 395
Evénements religieux
DésignationDate
Concile d'Aquilée 381
Concile de Constantinople 383
Concile de Rome 382
Concile de Valence 374

Née en Afrique du Nord dans une famille chrétienne, Monique fut mariée très jeune à un notable païen de Thagaste, Patricius. Elle fut une épouse modèle pour ce mari infidèle et violent que sa douceur et son silence sous les reproches finirent par convertir. Elle eut de lui trois enfants, dont le futur saint Augustin.

Veuve en 371, elle se dévoua à ce fils qui semblait « mal tourner ». Tout d'abord, il viécut maritalement avec une femme dont il eut un fils. Mais le plus douloureux resta l'adhésion à la secte manichéenne, si opposée à la foi chrétienne. Que de larmes cet enfant coûta-t-il à sa mère, larmes importunes pour cet esprit libre. Pour y échapper, Augustin s'enfuit en Italie et Monique le rejoignit à Milan où elle se mit à l'école de l'évêque saint Ambroise. C'est alors qu'elle eut la joie immense d'assister à la conversion et au baptême du fils chéri. Dès lors elle cessa de lui faire des reproches et devint une aide et une disciple quand s'affirma l'ampleur intellectuelle et spirituelle du futur Père de l'Église. Un soir, à Ostie, ils eurent le bonheur de partager une expérience spirituelle intense qu'Augustin n'évoqua qu'à demi-mots dans ses « Confessions ». Elle mourrut quelques jours plus tard, mère comblée de ce fils qui l'avait tant fait pleurer.

C'est en 1586 que la mémoire de sainte Monique, décédée à Ostie près de Rome à l'automne 387 fut inscrite au calendrier romain à la date du 4 mai veille de la fête de la conversion de son fils Augustin. La mémoire actuelle est fixée au jour qui précède la seule fête de saint Augustin placée par le calendrier le 28 août."

SourcesNominis